A la fin de cet épisode, un couple serait uni par les liens du mariage. Mais qui avec qui? Faites vos jeux!

snapshot_5ce0904a_dd9993aa

Petite parenthèse pour vous raconter ce qu'était devenue Clarisse, la veuve de Loïc : vieille, seule (les services sociaux avaient catégoriquement refusé de lui rendre ses enfants), mais riche grâce à Mathieu qui, dans un élan de générosité, lui avait cédé un legs important : plus de 100 000 simflouzes pour avoir du supporter Loïc (ça les valait largement). Elle vivait désormais dans un des appartements de la résidence Bellevue, à Rivazur.

snapshot_dd576bc0_9d8c97fb

De retour à la maison, je retrouvai mes héritiers effondrés. Mathieu, notre Grand-père Feuillage, après plus d'un siècle d'existence, s'en était allé vers de nouvelles verdures : celles des pelouses Gauthier. C'était rare qu'un membre de la famille soit autant pleuré. En général, après un décès, chacun vaquait à ses occupations comme si rien de plus grave qu'un vol de journal ne s'était passé. Et si, à la rigueur, certains esquissaient des pleurs, l'ouverture testamentaire séchait aussitôt leurs larmes. Mais là, c'était différent. La tristesse planait dans l'air, sauf dans l'assiette d'Arthur. Fallait pas exagérer, la tristesse, ça remplissait pas l'estomac. Qu'il en profite, mon héritier encore mortel, car son heure serait bientôt venue! Et pas que la sienne, d'ailleurs. La Mort s'apprêtait à se venger pour toutes les fois où Mathieu l'avait faite se déplacer pour rien.

snapshot_dd576bc0_bd8c976f

Elle commença par aller faucher Cyrielle dans le garage. 

snapshot_dd576bc0_fd95940a

Puis ce fut le tour de Julian ...

snapshot_dd576bc0_bd95a78c

... et enfin, celui de Rosie. A ce stade, Arthur était donc le dernier de sa génération. Et en bon général, il comptait bien faire de la résistance.

snapshot_dd576bc0_fd886b64

C'était pas sur la nouvelle génération qu'il fallait compter pour redorer le blason. Pauline, qui usait et abusait des lunettes de soleil "Décontract", ne risquait pas de me contredire. Ses seules occupations dans la vie étaient d'engraisser l'entremetteuse, de danser et de faire des batailles d'oreiller avec le premier venu, d'ajouter des simflouzes au véritable trésor qui devait se trouver au fond du puits à souhaits, d'enchaîner les baisers langoureux et de faire crac-crac dans la voiture. La réputation de la famille en pâtissait sévèrement. La vieille Jacquet ne manquait jamais, quand elle croisait ses congénères à la boulangerie la flûte enchantée, de raconter des ragots sur cette "maison de la débauche" et sur mes héritiers "flambeurs" et "paresseux comme l'animal".

snapshot_dd576bc0_3d958a1e

C'en était trop! Mes héritiers mettraient la main à la pâte ...

snapshot_dd576bc0_5d958a72

... et dans les cheveux des autres sims! On dit souvent qu'il faut faire son fonds de commerce de toute chose qui dure. La laideur des NPC en était une.

snapshot_dd576bc0_7d958de7

Le salon se révéla attractif ...

snapshot_dd576bc0_dd958ed6

... et les talents de relookeuse de Pauline, limités.

snapshot_dd576bc0_dd9590bc

Elle réussit tant bien que mal (surtout mal) à obtenir un badge en bronze, réduisant un peu les risques de ratage. Mais le mal était fait : de nombreux NPC étaient déjà repartis comme si une bombe avait éclaté sur leur crâne et qu'un pot de peinture s'était jeté sur leur visage.

snapshot_dd576bc0_3d96e1e4

Une fois la nuit tombée mon héritière se hâtait de fermer boutique pour se mettre, telle un vampire, en quête de chair fraîche. De ce côté-là aussi, y'avait des ratages, soit que le puits en ait assez et lui envoie Ladentelle, soit que ses rencards refusent de se laisser chatouiller. Mais la petite se décourageait pas. Elle avait déjà dépassé les vingt-cinq rendez-vous, soit la moitié du nombre qu'elle voulait atteindre. Je comprenais pas bien cette lubie de collectionner les rencards, ni pourquoi au bout de cinquante Pauline serait tout à coup immensément plus heureuse qu'à quarante-neuf. C'était sûrement un de ces trucs de jeunes que je pouvais pas saisir.

snapshot_dd576bc0_1d96e823

Puis ce fut le grand jour. Toute la maisonnée se mit sur son trente-et-un pour célébrer le mariage entre Guillaume et Mélanie Lenoir.

snapshot_dd576bc0_5d96e695

Seulement voilà. A peine les invités furent-ils arrivés que me parvins de la salle à manger un signal sonore de très mauvais augure. Je surpris alors Sibille, un flirt de jeunesse de Guillaume, en grand flag' de drague avec le futur marié, devant la future mariée, et dans la même robe que cette dernière, de surcroît!  

snapshot_dd576bc0_5d96e6ab

Du coup, le fautif se prit une baffe en pleine figure.

snapshot_dd576bc0_9d96e8b9

Et, pour que l'humiliation de mon héritier soit totale, Mélanie se déplaça jusque sous l'arche exprès pour refuser la bague qu'on lui tendait comme s'il s'agissait d'une crotte de chien.

"BAAAH! Eloigne ce truc de moi!" aurait-elle pu dire, tant son visage exprimait du dégoût.

snapshot_dd576bc0_fd96e8d8

Guillaume était le premier de toutes mes générations d'héritiers à se faire abandonner minablement devant l'autel, avec toute sa famille et ses amis pour témoins. Comme quoi y'a un début à tout. En attendant, la fête menaçait d'être un désastre. Du pain béni pour Denise Jacquet qui aurait de quoi jaser pour le restant de sa vie. Guillaume était prêt à tout pour éviter ça. Tout homme raisonnable serait allé se jeter aux pieds de sa fiancée pour lui faire des excuses et la supplier (et de fait, c'était sûrement ce que Mélanie espérait). Seulement ...

snapshot_dd576bc0_9d96e969

... Seulement Guillaume n'avait jamais été raisonnable. 

snapshot_dd576bc0_fd96ea31

En quelques heures, il avait réalisé deux records : celui de l'abandon le plus pathétique devant l'autel et celui du remariage le plus rapide. Et pourtant, c'était un des rencards de Pauline nommé Romuald qui monopolisait l'attention. Personne ne trouvait anormal que Guillaume ait switché sa fiancée, mais, en revanche, tout le monde trouvait ce roux fascinant.

snapshot_dd576bc0_5d96ea57

Guillaume fut très fier d'avoir réussi à épouser quelqu'un ce soir-là. Quant à Sibille, elle n'en revint pas qu'un petit flirt à côté de l'aquarium l'ait conduite à piquer la place encore chaude d'une autre sous l'arche, et manqua s'évanouir.

 snapshot_dd576bc0_9d96ebe7

La fête fut néanmoins catastrophique. Vous pensez sûrement que Guillaume se demandait, plein de remords, un truc comme : "MAIS QU'AIS-JE FAIS???" mais en fait, non. Il était juste en train de buguer sur son transat, après que le bouquin qu'il lisait ait mystérieusement disparu.

snapshot_dd576bc0_fd97ecf3

Mélanie fut dédommagée en relooking, et c'était pas du luxe que de la voir enfin débarrassé de sa triste tignasse blonde.